La carte de l’honnêteté

Mentir ou dire la vérité? Il n’est pas toujours évident de savoir quand sortir une bonne excuse et quand dire la vérité. Dans certains cas, il sera mieux d’être honnête, alors que pour d’autres il vaudra mieux s’abstenir. Découvrez comment construire votre raisonnement afin d’arriver à faire le bon choix.

mensonge ou vérité

Vous avez le droit de dire non

Certaines personnes sont des habituées de bonnes excuses. Elles inventent une histoire pour chaque chose qu’elles ne veulent pas faire. Je faisais partie de ceux-là. Et je me rendais compte qu’à l’usure mes excuses passaient de moins en moins. Puis un jour, j’ai réfléchis. Pourquoi j’inventais une excuse au lieu de dire la vérité? J’ai réalisé que j’avais peur d’être rejeté par les autres, que mon bien-être avait moins de valeur que ce que pouvait penser autrui. A partir du moment où j’ai identifié ce mécanisme, j’ai pu changer les choses. Alors, à chaque fois que vous inventerez une excuse pour ne pas sortir ou ne pas faire quelque chose, demandez vous quelle est la vraie raison: vous n’appréciez pas une personne, vous avez besoin de vous reposer, ou bien ce que l’on vous propose ne vous intéresse pas plus que ça? Vous avez tout à fait le droit de le penser, mais aussi de le dire. Il faut juste y mettre les formes.

Par exemple, vous recevez un message ce matin qui vous invite à aller au resto ce soir avec vos beaux-parents. Vous avez une grosse journée de prévue au travail et avez envie de rester tranquille pour la soirée. Au lieu d’inventer une excuse du genre “Nous avons déjà prévu d’aller au cinéma”, qui ne fera que reporter l’invitation au lendemain, vous pouvez simplement dire la vérité: vous avez une semaine chargée et avez besoin de vous reposer le soir. Cela vous gênera peut-être un peu au début, mais c’est un très bon exercice pour apprendre à vous affirmer et les gens vous respecteront pour cela. Ils se permettront moins de choses envers vous car ils sauront que vous êtes capable de dire non.

Dire la vérité modérément

Il est clair que refuser un resto avec belle-maman sous prétexte que vous ne l’aimez pas est difficilement avouable. Dans ce genre de cas, qui pourrait vous causer plus de tort que de bien, il est préférable d’inventer une petite excuse. En effet, il n’est pas toujours bon de dire la vérité pour préserver vos relations et éviter de faire de la peine.

Tante Jacquie vous demande comment vous trouvé son dessert. Vous l’avez franchement trouvé très moyen. Quelles sont les options qui s’offrent à vous?

– “C’est une super idée d’avoir mis des poivrons dans ton dessert.”: le mensonge total
– “C’était vraiment infect. Quelle idée aussi de mettre des poivrons!”: la vérité absolue
– “Je trouve l’idée intéressante mais personnellement je préfère sans les poivrons.”: la vérité modérée

Comme dans de nombreux domaines de la vie, il est bien de ne pas être aux extrêmes. Tout n’est pas rose et ne jamais dire la vérité ne permet pas aux autres d’évoluer, de se remettre en question, mais aussi de faire comprendre à votre entourage vos besoins, vos limites et vos envies. Pour reprendre l’exemple précédent, vous n’allez bien sûr pas dire à votre belle-mère que vous ne l’aimez pas et il est préférable de trouver une bonne excuse (par ici) dans ces cas-là.

Alors quand mentir et quand être honnête?

Il s’agit de se poser les bonnes questions.

S’agit-il d’une excuse pour ne pas travailler? D’une excuse pour ne pas aller en cours? D’une excuse pour ne pas sortir? En effet, vous pouvez dire à votre meilleur ami que vous ne venez pas au cinéma car c’est pile le moment de la finale de foot et qu’il est impossible pour vous de rater ça. En revanche, dire cela à son prof ou son boss risque de vous attirer des ennuis.

Quelle est la raison qui vous pousse à ne pas aller quelque part ou à arriver en retard? Vous êtes malade comme un chien ou vous avez simplement la flemme? Etre honnête dépend donc étroitement de cela. Votre excuse est-elle “socialement acceptable”? La flemme ne l’est pas pour le travail mais elle l’est pour une séance de sport. Le rendez-vous au commissariat de police passe partout car la police représente une entité à forte autorité, dépassant le cadre du travail.

Nous avons vu qu’il est bien d’être honnête, mais pas forcément dans tous les cas de figure. Afin de savoir s’il est préférable d’inventer une excuse ou de dire la vérité, il est bon de se poser deux questions simples: Qui est mon interlocuteur? Quelles sont mes vraies raisons à décliner cette offre? Cela vous donnera une idée afin de faire un choix entre vérité et excuse. Bonne chance!

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *